Английски Испански Italiano Френски
VISITE LA BULGARIE POST COMMUNISME

VISITE LA BULGARIE POST COMMUNISME

»
»
»
VISITE LA BULGARIE POST COMMUNISME
7 JOURS / 6 NUITS

JOUR 1, ARRIVEE

Arrivée à Sofia. Pendant le transfert, le guide de distribuer certains liens rouges et bleus, symbole de la lutte contre le capitalisme. Dans la voiture on va écouter la musique populaire bulgare de la période communiste et célèbres chansons russes. En route, on va s’arrêter pour découvrir ce qu'étaient la vie quotidienne et le régime communiste par la visite d'un quartier commun de bloc de l'Est, composé de bâtiments grands en béton - où la société «sans classes» partageait le même niveau de vie. Avant de se rendre à l'hôtel, on s’arrête pour visiter le Parc des Cloches - un bloc de béton, où entre 1979 et 1989, a eu lieu l'Assemblée internationale de la Paix, qui avait pour slogan: L'Unité, La Créativité, La Beauté. Nuit à l'hôtel de style rétro.

JOUR 2, SOFIA VISITE DE LA VILLE

TEMPS FORT DE LA JOURNEE- MONUMENT DE L’ARMEE SOVIETIQUE, MUSÉE D'ART SOCIALISTE

Vous allez revisiter l'ère de la Bulgarie communiste, comme le guide apporte la vieille Sofia à la vie. Vous allez être renseignés de l'armée - un pilier fier du régime communiste - dans le Musée national d'histoire militaire. Visite du Monument de L’Armée soviétique. Renseignements sur l'influence et les relations avec l'Union soviétique et la diffusion de la propagande soviétique dans tous les aspects de la vie bulgare. Ensuite, on passe par le marché des antiquités près de la cathédrale Alexandre Nevski, espérant la chance de ramasser de vieilles reliques communistes. On passe par le Théâtre de l'armée bulgare et on fait connaissance du sort des artistes dissidents et des personnes relatives à la culture. On continue au quartier du gouvernement. On voit l'ancien siège du parti communiste, la Présidence et l'ancien Magasin Central Représentatif de l'élite communiste. Renseignement de la vie des dirigeants communistes et des fonctionnaires. Visite de la place d'un attentat, organisé par le parti communiste en 1925 à l'église Ste Nedelya et du Palais National de la Culture. On peut voir la salle de congrès la plus grande sur les Balkans, qui aujourd'hui détient toujours le congrès annuel du Parti socialiste. Visite du Musée d'Art socialiste, récemment ouvert, vingt-cinq ans après la chute du communisme en Bulgarie, Sofia a enfin son propre Mémento Parc.

Dans la soirée, dîner au RAKETA - RESTAURANT DE STYLE SOCIALISTE.

Raketa (La fusée) est un restaurant conceptuel où les traditions du passé communiste sont présentées d’une autre façon. Sur la même place, il y a 60 ans, quand pour la première fois ce restaurant a été créé, il était le préféré des dirigeants communistes. Ils y ont fêté tous leurs réunions et événements spéciaux, personnels et gouvernementaux. Maintenant, le restaurant est entièrement repensé d’une ambiance rétro relancée. Le menu principalement se compose de plats bulgares, un peu oubliés, mais qui ramènent l'esprit et les saveurs du passé. Nuit à l'hôtel de style rétro.

JOUR 3, SOFIA- PRAVETS- GORNA ORIAHOVITSA- VELIKO TARNOVO

TEMPS FORT DE LA JOURNEE - LA MAISON NATALE DU CAMARADE JIVKOV (aimé et haï à la fois)

Départ pour Pravets, lieu de naissance de Todor Jivkov (le leader communiste de la Bulgarie au cours de la période 1954-1989). Il était aimé et détesté à la fois, connu pour ses nombreux slogans. Visite du Musée de l'Histoire. Le complexe comprend une salle d'exposition avec une collection unique de cadeaux de monde entier, reçus par Todor Jivkov alors qu'il était le président de la République de Bulgarie. En outre, on peut voir une reproduction architecturale et ethnographique d'une maison typiquement bulgare de la fin de la période de Renaissance (XIX siècle) – c’est la maison natale de Todor Jivkov. La visite se poursuit à la ville de Gorna Oriahovitsa, un des plus grands centres ferroviaires en Bulgarie, d'où nous allons prendre un train pour un court voyage vers Veliko Tarnovo - la capitale médiévale de la Bulgarie. La plupart des voitures n’ont pas change à partir de la période de communisme, où les principaux moyens de transport étaient le transport ferroviaire. A l'arrivée – tour de la vieille ville, visite de la forteresse médiévale de Tsarevets, du vieux marché Samovodska Tcharshia et quelques autres sites d’intérêt. Nuit à l'hôtel de style rétro.

JOUR 4, VELIKO TARNOVO- BUZLUDZHA- KAZANLAK

TEMPS FORT DE LA JOURNEE – LE MONUMENT DE BUZLUDZHA 

Dans la matinée, visite du seul musée privé du communisme en Bulgarie. Il est situé dans un petit village près de Veliko Tarnovo et il a été fondé en 2012. C’est une collection privée de plus de 1500 objets, dont des photographies, des livres, des journaux, des magazines, des slogans, des affiches, des articles ménagers, etc. Le but principal du propriétaire est de préserver une ère existée réelle de l'histoire de la Bulgarie. Départ pour le Monument de Buzludzha. Si le voyage se réalise à la fin de Juillet ou au début d’Août, on peut participer à l'assemblée nationale du Parti socialiste bulgare. C’est toujours une tradition - tous les « partisans » se recueillissent le dernier samedi de Juillet (probablement cette année le 01/08/2015) et écoutent les discours des dirigeants actuels du parti. Après la partie officielle il ya la musique, des danses et de divertissement pour les visiteurs. On peut sentir l'esprit de l'idée de socialisme de direct. Route vers Kazanlak pour la nuit.

JOUR 5, KAZANLAK-DIMITROVGRAD- PLOVDIV

TEMPS FORT DE LA JOURNEE - DIMITROVGRAD

La ville de Kazanlak c’est le centre de la Vallée des Roses et le foyer des rois thraces. Visite du Musée de Roses et de l'ancien tombeau thrace (site classifié Unesco), daté du 4ème siècle avant JC. La visite se poursuit à Dimitrovgrad, la ville est nommée d'après Georgi Dimitrov, le premier dirigeant communiste de la Bulgarie, de 1946 à 1949. La ville était construite en 1947 par le gouvernement communiste de l'époque et les brigades organisées à cette fin. Au cours de la visite à pied dans le centre, le guide vous renseignera plus sur la vie des travailleurs dans cette ville et les idées politiques de Georgi Dimitrov. Départ vers Plovdiv. À l'arrivée, tour à pied de la ville. Le monument le plus intéressant c’est la vieille ville de Plovdiv, réserve d'architecture qui couvre la région de Trois-colline. C’est le lieu d'origine de la ville et presque tous les sites liés à l'histoire les plus intéressants se trouvent en son sein: bâtiments de culte, des logements résidentiels et publics, des monuments et des musées archéologiques, des petites rues pavées étroites. En outre, on peut visiter le monument de l'armée soviétique "Aliocha". Une statue de granit de 11 mètres de hauteur, représentant un soldat soviétique qui domine les toits de la ville. Au bas de la statue une inscription indique "Gloire à l'armée soviétique Invincible - libérateur». Nuit à Plovdiv.

JOUR 6, PLOVDIV- PERNIK- SOFIA

TEMPS FORT DE LA JOURNEE – LA VILLE DE PERNIK 

Départ vers Pernik- ville industrielle ordinaire. La ville était centre de l'extraction du charbon et de l'industrie lourde en Bulgarie, vous serez renseignés sur la vie des travailleurs et du boom de l'industrie au cours du communisme. Visite au musée des mines de Pernik. Il ne pas situé dans un bâtiment, mais il fait partie d'une galerie souterraine. La première fouille dans la mine, dans laquelle le musée est installé, a été réalisée en 1891. La mine a été efficace jusqu'en 1966, lorsque ses dépôts ont été épuisés et elle a été fermée, après à peu près 20 ans, elle a été transformée en musée. Le Musée de l'exploitation minière est le seul de son genre sur la péninsule balkanique. Voyage vers Sofia pour la dernière nuit à l'hôtel de style rétro

JOUR 7, SOFIA

Petit déjeuner. Transfert à l'aéroport. Fin de votre expérience postcommuniste.

Agence Alexander tour                 

Bureau 11/12,

étage 6,

40, rue Pop Bogomil

1202 SOFIA

BULGARIE